LE COLLECTIONNEUR

"Les rêves de mon enfance sont devenus réalité, et la vigueur et la jeunesse de la fondation et de ceux qui en font partie nous garantissent une grande trajectoire."

“La fascination pour la civilisation égyptienne me poursuit depuis l’école ; attiré par ses mystères, j’ai passé de nombreuses heures à lire des livres et des documents, je me suis rendu bien des fois dans ce pays et, grâce à son influence, j’ai vécu des moments qui comptent parmi les plus heureux de ma vie. J’ai eu le privilège d’acquérir de nombreuses pièces archéologiques d’une grande beauté. Elles se trouvent maintenant au musée […]. Les rêves de mon enfance sont devenus réalité, et la vigueur et la jeunesse de la fondation et de ceux qui en font partie nous garantissent une grande trajectoire.”

Le 11 juin 1992, Jordi Clos présente une partie de sa Collection d’Archéologie Egyptienne dans une salle d’exposition de l’Hôtel Claris, récemment inauguré à l’époque. Une sélection de 70 pièces de la collection qu’il avait commencée en 1975, avec l’achat d’un oushebti en terre cuite chez un antiquaire de Louxor, et qu’il avait amassée pendant presque vingt ans. Il s’agissait d’une idée innovante, basée sur la volonté d’offrir au client une proposition unique, qui permettait de concrétiser le rêve d’un entrepreneur et amateur d’art.

A partir de ce moment, l’Hôtel Claris suscite l’intérêt de nombreuses personnes, grâce au nouveau concept d’hôtellerie de luxe, mais également au Musée Egyptien qu’il abrite : la queue pour visiter le musée augmentait constamment dans la rue Valencia au coin de la rue Pau Claris, mettant en évidence le vide que ce petit musée venait combler dans la ville de Barcelone.

En 1992,  la Fondation Archéologique Clos voit le jour avec des ressources entièrement privées. Elle a pour objectif de contribuer à diffuser la culture et l’art de l’Antiquité, et plus particulièrement celle de l’Ancienne Égypte.

Le Musée Egyptien de Barcelone est inauguré le 23 mars 1994 sur la Rambla de Catalunya. Il devient le premier musée monographique sur les pharaons, en Espagne.

En 2000, le Musée Egyptien de Barcelone change d’adresse pour multiplier les espaces d’expositions afin que les visiteurs puissent découvrir un grand nombre de pièces qui n’avaient pas encore été exposées au public. Ces espaces plus vastes ont également permis d’augmenter le nombre et la variété des propositions culturelles.

Aujourd’hui, le Musée Egyptien de Barcelone est le symbole distinctif de la Fondation Archéologique Clos, entité qui agit comme un élément dynamisant en multipliant les activités qu’elle organise : expositions temporaires, visites commentées, visites nocturnes dramatisées, cours de formation, ateliers pour enfants et adolescents, expéditions culturelles et missions archéologiques.

En avril 2002, la Fondation a inauguré les locaux du Campus Archéologique à Palau-solità i Plegamans, à 20 km de Barcelone. Il s’agit d’un espace extérieur constitué de véritables répliques de sites archéologiques égyptiens permettant de faire découvrir aux étudiants de tous âges la discipline archéologique.

La Fondation fonctionne grâce à l’autofinancement et aux contributions apportées par les particuliers et les entreprises privées qui s’engagent en matière de responsabilité sociale corporative.

Jusqu’à ce jour, la Fondation Archéologique Clos et le Musée Egyptien de Barcelone n’ont cessé de se développer, en termes de pièces archéologiques, et en nombre de visiteurs et d’activités : plus de deux millions de personnes se sont rendues dans nos locaux. Ce chiffre constitue à lui seul la meilleure motivation pour poursuivre la tâche qui a été envisagée, depuis le début, par la Fondation Archéologique Clos.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Obtenir plus d’information.